Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PHOTOS NATURE

FROIDURE DE L'HIVER

19 Février 2016, 21:33pm

Publié par Gérard Laillier

LES OISEAUX EN HIVER


Tant que durent les fleurs, tant que l'épi qu'on coupe
Laisse tomber un grain sur les sillons jaunis,
Tant que le rude hiver n'a pas gelé la coupe

Où leurs pieds vont poser comme au bord de leurs nids,
Ils remplissent le ciel de mus
ique et de joie
La jeune fille embaume et verdit leur prison,
L'enfant passe la main sur leur duvet de soie,
Le vieillard les nourrit au seuil de sa maison.
Mais, dans les mois d'hiver, quand la neige et le givre
Ont remplacé la feuille et le fruit, où vont-ils ?
Ont-ils cessé d'aimer ? ont-ils cessé de vivre ?
Nul ne sait le secret de leurs lointains exils.
On voit pendre à la branche un nid rempli d'écailles

Dont le vent pluvieux balance un noir débris ;
Pauvre maison en deuil et vieux pan de murailles
Que les petits, hier, réjouissaient de leurs cris...
LAMARTINE


 

FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER
FROIDURE DE L'HIVER

Voir les commentaires

FAUVETTE GRISETTE

15 Février 2016, 08:40am

Publié par Gérard Laillier

Typique des milieux dégagés parsemés de buissons et d'arbustes, la Fauvette Grisette aime les bords de route envahis de végétation, les haies ponctuées de ronciers ou les fourrés d'épineux des landes sèches.
Le mâle arbore au printemps une calotte gris cendré qui s'assombrit en automne, une gorge blanche et une poitrine rosée. Le dessus du dos et les ailes sont brun-roux, la queue est bordée de blanc. La femelle est plus terne.
Elle chante souvent, tantôt en haut d'un perchoir peu élévé, tantôt d'un fil aérien. Le reste du temps elle est assez discrète, se faufilant dans l'épaisse végétation basse.
Le nid est une petite coupe de tiges soignée, assez bas dans un buisson épineux.
Deux pontes en général d'Avril à Juillet de 4 à 5 œufs chacune.
La Fauvette Grisette se nourrit d'insectes dans le feuillage et de beaucoup de baies en fin d'été et en automne, parfois dans les jardins.
Migratrice la Fauvette Grisette hiverne du sud du Sahara à l'Afrique tropicale, nous quittant dès Août et en Septembre pour revenir vers la fin Avril et en Mai.


 

FAUVETTE GRISETTE
FAUVETTE GRISETTE

Voir les commentaires

MERLE NOIR

9 Février 2016, 22:59pm

Publié par Gérard Laillier

Figurant parmi les oiseaux les plus populaires d'Europe, le Merle noir est un exemple bien connu de différence entre le mâle et la femelle.
Le mâle adulte possède en effet un plumage noir original, tandis que la femelle est à dominante brune avec un dessous plus ou moins tacheté.
Souvent très confiante en ville, l'espèce est toutefois bien plus farouche à la campagne
.
Le chant flûté est très mélodieux, prolongé et aussi très varié.
Le nid est une coupe d'herbes et de boue dans un arbuste, un buisson, une haie ou bas dans un arbre.
Les pontes au nombre de 2 à 4 ont lieu de Mars à Août et comportent chacune de 3 à 5 œufs.
Le Merle noir se nourrit au sol de vers, insectes et invertébrés divers.
Il explore souvent les feuilles mortes avec grand bruit. Il aime aussi les baies et les fruits, et profite également des mangeoires et des déchets dans les jardins.

Il est présent en France toute l'année.
 

Voir aussi en "  PAGES  "  Album - Oiseaux  G - M
 


 

MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR
MERLE NOIR

Voir les commentaires

VERDIER D'EUROPE

9 Février 2016, 09:38am

Publié par Gérard Laillier

Ce fringille robuste à bec fort fréquente la campagne, les parcs et les squares urbains.
C'est un hôte attitré des jardins qu'il visite en été et surtout en hiver, en quête des fruits des rosiers, d'églantiers, et de graines de tournesol des mangeoires.
Il a la silhouette d'un gros moineau vert et jaune. La femelle est plus terne.
Le nid est situé en général entre 2 et 4 mètres dans des buissons épineux, des arbres et arbustes d'ornement, un lierre, un rosier grimpant, un chèvrefeuille...
Il est
fait de mousse et de brindilles sèches simplement posé sur un support. 1 à 2 couvées ont lieu dès fin Avril et en Mai, puis en Juin-Juillet.

La ponte comporte 4 ou 5 œufs que la femelle couve seule de 12 à 15 jours.
Les jeunes restent environ 2 semaines au nid.
Le Verdier est essentiellement granivore, son menu se compose de semences d'herbes folles
( bardane, plantain, chiendent, chardon...) et de graines de céréales et autres plantes cultivées

( blé, tournesol, lin, trèfle , salade, chou, navet...)
A l'occasion quelques baies et insectes complètent ce menu selon les saisons.
Le Verdier d'Europe est présent en France toute l'année.

Voir aussi en "  PAGES  "  Album - Oiseaux  Q  -  Z



 

VERDIER D'EUROPE
VERDIER D'EUROPE
VERDIER D'EUROPE
VERDIER D'EUROPE
VERDIER D'EUROPE
VERDIER D'EUROPE

Voir les commentaires

NETTE ROUSSE

1 Février 2016, 15:52pm

Publié par Gérard Laillier

Ce grand canard corpulent se comporte plus comme un canard de surface que comme
un canard plongeur, genre auquel pourtant il appartient.
Sa silhouette haute sur l'eau, mais surtout sa grosse tête ronde orange vif couronnée d'une huppe jaunâtre attirent obligatoirement l'attention.
Gros comme un Souchet, le mâle a le dessus gris-brun, les ailes grises avec une large bande blanche. L'iris est rouge orangé, le bec rouge vif, et les pattes sont rouges.
En vol, son ventre noir et ses flancs blancs sont caractéristiques.
La femelle est brun terne, les joues gris clair, la tête plus foncée, le bec brun-noir marqué de rose, les pattes sont roses jaunâtres.
La Nette Rousse se reproduit au bord des eaux douces ou saumâtres, aux fonds riches en végétaux et bordées d'épaisses roselières.
Le nid est généralement dissimulé dans le fouillis végétal, à proximité de l'eau, parfo
is flottant ou sur une touffe en eau peu profonde. Il est constitué de racines, tiges, et de feuilles sèches.
La ponte a lieu en Avril et se compose de 6 à 10 œufs couvés de 26 à 28 jours par la femelle.

Nidifuges, les poussins volent vers 6 à 7 semaines.
La Nette Rousse se nourrit de plantes immergées, insectes aquatiques, crustacés, mollusques...

Voir aussi en "  PAGES  "  Album - Oiseaux  N  -  P

 

NETTE ROUSSE
NETTE ROUSSE
NETTE ROUSSE
NETTE ROUSSE

Voir les commentaires