Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À PROPOS

Bienvenue sur mon site dédié à la photo animalière et de Nature.
Passionné de nature depuis mon plus jeune âge, je suis devenu spectateur et témoin de celle-ci  et de sa fragilité depuis de nombreuses années.

Pour moi, la règle primordiale est de respecter l'ordre établi par la Nature.
Photographier, c'est dessiner avec la lumière en quelque sorte.
J'espère que vous prendrez plaisir à visiter ce site.
Les images de ce site ne sont pas libres de droits.
Pour toute utilisation, contactez moi. 

Si ce blog vous plaît, pensez à vous abonner pour être informé des nouveaux articles.
( Pour cela, inscrivez vous à la Newsletter )

Vos commentaires sont toujours les bienvenus et m'encouragent à continuer d'animer ce blog.
Merci et à bientôt

 

 


 

 

 

 

 

Publié par Gerard Laillier

HIRONDELLE

                                          Hirondelle qui vient de la nue orageuse
                                          Hirondelle fidèle, où vas-tu ? dis-le moi.
                                        Quelle brise t'emporte, errante voyageuse ?
                                          Écoute, je voudrais m'en aller avec toi,

                                   Bien loin, bien loin d'ici, vers d'immenses rivages,
                                  Vers de grands rochers nus, des grèves, des déserts,
                                     Dans l'inconnu muet, ou bien vers d'autres âges,
                                      Vers les astres errants qui roulent dans les airs.

                                    Ah ! laisse-moi pleurer, pleurer, quand de tes ailes
                                    Tu rases l'herbe verte et qu'aux profonds concerts
                                     Des forêts et des vents tu réponds des tourelles,
                                    Avec ta rauque voix, mon doux oiseau des mers.

                                     Hirondelle aux yeux noirs, hirondelle je t'aime !
                                         Je ne sais quel écho par toi m'est apporté

                                     Des rivages lointains; pour vivre, loi suprême,
                                          Il me faut, comme toi, l'air et la liberté.

Louise Michel

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
Bonjour
Bon jeudi à toi!
Bisous
Répondre
G
Bonsoir wolfe !
Bonne soirée
Bisous
S
Très joli poème ! Ah, que c'est sublime de voir les oiseaux libres... Qu'ils gardent cette Liberté surtout !!!! On en prive bien trop... Merci Gérard. Et peut être, aurons-nous le plaisir de voir le retour des hirondelles au printemps prochain... pourquoi pas en photo
Répondre
S
oui, vraiment pas facile ! je n'y suis jamais arrivée...
G
J'espère bien les revoir aussi ! et les reprendre en photos même si c'est difficile !
Merci SylVie !
M
le beau temps s'en va avec elles.....il nous faudra attendre le printemps prochain

que surtout elles reviennent nous en avons besoin
Répondre
G
Tu ne poste plus de photos sur ton blog ?
G
Oui; morgane ! Merci pour ta visite ici !
G
Superbe oiseau que l'hirondelle, une très belle série et un beau poème
Répondre
G
Oui, très bel oiseau et pas facile à saisir ! Merci gerardphotos29 !
W
Bonjour
De superbes photos!!
J'ai adoré le texte, un brin nostalgique!
Bisous
Répondre
G
Oui, la nostalgie du départ...
Merci wolfe
Bisous
M
Chapeau comme d'hab Gégé, tu es un pro.
bonne journée bizzzzzzzzzzzz
Répondre
G
Merci les amis ! bonne journée !
H
belle observation sur ces rassemblements, je n'ai pas vu cela depuis longtemps, à part les étourneaux bien sûr!
bonne semaine, à bientôt Haude
Répondre
G
Merci Haude ! bonne semaine également !
A
Je n'ai jamais vu autant d'hirondelles rustiques ou autres rassemblées pour partir. Seulement des Etourneaux et encore je ne sais pas s'ils allaient partir. J'espère qu'elles ont fait bon voyage, mais on sait que beaucoup d'oiseaux meurent en migration malheureusement...
Répondre
G
Et encore...il y en avait beaucoup plus, mais je n'ai pas pu les photographier toutes !
Merci Anne-Marie !