Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PHOTOS NATURE

OCTOBRE

1 Novembre 2017, 00:00am

Publié par Gerard Laillier

Avant que le froid glace les ruisseaux
Et voile le ciel de vapeurs moroses,

Écoute chanter les derniers oiseaux,
Regarde fleurir les dernières roses.

Octobre permet un moment encor
Que dans leur éclat les choses demeurent;
Son couchant de pourpre et ses arbres d'or

Ont le charme pur des beautés qui meurent.

François Coppée

Voir aussi en "CATÉGORIES"  Album - Divers

Voir les commentaires

AUTOMNE

28 Octobre 2017, 08:51am

Publié par Gerard Laillier

La rivière s'écoule avec lenteur. Ses eaux
Murmurent, près du bord, aux souches des vieux aulnes

Qui se teignent de sang; de hauts peupliers jaunes
Sèment leurs feuilles d'or parmi les blonds roseaux.

Le vent léger, qui croise en mobiles réseaux
Ses rides d'argent clair, laisse de sombres zones
Où les arbres, plongeant leurs dômes et leurs cônes,
Tremblent, comme agités par des milliers d'oiseaux.

Par instants se répète un cri grêle de grive,
Et, lancé brusquement des herbes de la rive,
Étincelle un joyau dans l'air limpide et bleu;

Un chant aigu prolonge une note stridente;
C'est le martin-pêcheur qui fuit d'une aile ardente
Dans un furtif rayon d'émeraude et de feu.

Jules Breton

Voir en " CATÉGORIES " Divers

Voir les commentaires

LE DÉPART DES HIRONDELLES

23 Octobre 2017, 21:31pm

Publié par Gerard Laillier

HIRONDELLE

                                          Hirondelle qui vient de la nue orageuse
                                          Hirondelle fidèle, où vas-tu ? dis-le moi.
                                        Quelle brise t'emporte, errante voyageuse ?
                                          Écoute, je voudrais m'en aller avec toi,

                                   Bien loin, bien loin d'ici, vers d'immenses rivages,
                                  Vers de grands rochers nus, des grèves, des déserts,
                                     Dans l'inconnu muet, ou bien vers d'autres âges,
                                      Vers les astres errants qui roulent dans les airs.

                                    Ah ! laisse-moi pleurer, pleurer, quand de tes ailes
                                    Tu rases l'herbe verte et qu'aux profonds concerts
                                     Des forêts et des vents tu réponds des tourelles,
                                    Avec ta rauque voix, mon doux oiseau des mers.

                                     Hirondelle aux yeux noirs, hirondelle je t'aime !
                                         Je ne sais quel écho par toi m'est apporté

                                     Des rivages lointains; pour vivre, loi suprême,
                                          Il me faut, comme toi, l'air et la liberté.

Louise Michel

 

Voir les commentaires

REVENONS À NOS MOUTONS

17 Octobre 2017, 14:16pm

Publié par Gerard Laillier

Après les cerfs, revenons à nos moutons !
Un matin d'été à la pointe de l'Aiguillon...

 

Voir les commentaires

LE BRAME DU CERF

11 Octobre 2017, 08:39am

Publié par Gerard Laillier

Le phénomène de la reproduction du Cerf est fondamental pour assure la pérennité de l'espèce.
Les mâles adultes entrent les premiers en rut et fécondent les premières biches en chaleur, souvent les plus âgées. Par contre les plus jeunes et les daguets entreront les derniers en rut parfois seulement début, voire mi-octobre.
La plupart des biches sont fécondées au premier cycle ovarien. Au cas où la fécondation n'aurait pas eu lieu, un second cycle se développe 18 jours plus tard.

Voir aussi en "PAGES" Album - Brame du cerf 1 (en milieu ouvert )

Toutes les photos ont été prises avant l'ouverture de la chasse.

La pariade consiste en une poursuite plus ou moins longue de la biche par le Cerf dès que celui-ci perçoit les premiers stimuli œstrogènes. Les préalables à la saillie se déroulent en général en milieu ouvert.
On peut observer ce comportement tant au gagnage lors de l'alimentation, à la rumination ou au repos.
En période de rut, l'activité du Cerf se manifeste toute la journée.

Les biches sont souvent poursuivies par un jeune Cerf. Celui-ci n'aura aucune chance tant que la maître de la place sera présent.

Le Cerf est un animal essentiellement herbivore. Il fréquente les prairies, mais dès que celles-ci sont fauchées les animaux partent vers d'autres lieux de nourrissage .
Ils y reviennent quand la repousse devient visible.

A l'automne, ce sont les glands, les châtaignes, les faines, et aussi les marrons d'Inde dont il est particulièrement friand.
En hiver, il se contente des feuilles de la ronce et du framboisier, auxquelles il préfère toutefois celles du lierre.

Lorsque le jour est proche le Cerf se rembuche.
La première période d'alimentation se termine généralement deux heures après le lever du soleil quelle que soit la saison.

                                                                LA POURSUITE

Puis, la biche ne va pas rester longtemps tranquille...

                   UN AUTRE JOUR...UN AUTRE CERF...UNE AUTRE POURSUITE

                                                   PASSAGE EN SOLITAIRE

Ces dernières années le brame du Cerf est devenu ni plus ni moins un objet de consommation dans lequel l'espèce a tout à y perdre.
Les "auditeurs-spectateurs" à pied, à vélo, en voiture s'agglutinent le long des routes dans les sanctuaires à Cerfs.
Certains n'hésitent pas à rentrer en forêt pour approcher les Cerfs sans se rendre compte de l'impact négatif pour la reproduction de l'espèce.
Même sans bruit, ils répandent l'odeur de l'homme en forêt et dérangent fortement le comportement de la faune sauvage.
Qu'il me soit permis d'espérer que chacun puisse comprendre toute la fascination que le Cerf  exerce sur l'homme et toute l'importance que revêt sa présence dans le patrimoine environnemental des utilisateurs de la forêt.
Que chacun le respecte comme animal indispensable au monde rural et aux équilibres de la forêt!

Source  : LE CERF de Roger FICHANT

Voir les commentaires

SUPER-BESSE

29 Septembre 2017, 21:14pm

Publié par Gerard Laillier

Au cœur du parc régional des volcans d'Auvergne dans le département du Puy-de-Dôme, SUPER-BESSE est située à 1300m d'altitude sur les pentes du Puy de Sancy et du Puy de la Perdrix.
Elle fait partie de la commune de Besse-et-Sainte-Anastaise (autrefois appelée Besse-en-Chandesse).

                                             SUPER-BESSE vue du Puy de la Perdrix

                                           Le Lac des Hermines vu du Puy de la Perdrix

                                                    Photos prises de Super-Besse

                                      Photos des alentours du Puy de la Perdrix en Juin

                                                      La chapelle de Vassivière

                                                          Petite transhumance..

                                    Le Puy de Chambourguet à 1520m d'altitude
                                                                 Marmottes

                                                        La vallée de Chaudefour

                                                     Besse-et-Sainte-Anastaise

                                                               Saint Nectaire

                                                            Château de Murol

                                                  

                       Les oiseaux aux alentours de Super-Besse:   Le Traquet motteux

                                                            Le Pipit des arbres

                                                            Le Pipit Farlouse

                                   Le Pipit Spioncelle et sur la neige au Puy de la Perdrix

                                                  La Pie-Grièche écorcheur (mâle)

                                                       L'hirondelle des rochers

                                                           Fleurs de montagne

 

Voir les commentaires

LA GRANVILLAISE

22 Septembre 2017, 22:16pm

Publié par Gerard Laillier

La Granvillaise est une réplique de Bisquine construite en 1990 à Granville.
C'est un lougre de pêche à trois-mâts, à coque en bois et voiles au tiers, bateau bien connu pour sa stabilité et sa puissance sous voiles.

Ce type de bateau pratiquait le dragage des huîtres dans la baie du Mont Saint-Michel ainsi que la pêche au chalut.
C'est le bateau de pêche le plus toilé en France avec 410m2.
Son port d'attache est à Granville.

Des sorties touristiques en mer sont proposées à la demi-journée ou à la journée pour découvrir la navigation traditionnelle au départ de Granville.

Caractéristiques techniques :

Longueur hors-tout : 32,30m
Longueur de coque : 18,28m
Surface de voilure pêche : 293m2
Largeur : 4,76m
Tirant d'eau : 2,75m
Surface de voilure régate : 340m2
Moteur : 135cv
Poids : 55 tonnes
Voilure : 410m2

Source : Wikipédia

La Granvillaise en mer vue du Marité

 

La Granvillaise et le Croix du Sud III ( vus du Marité )

La Granvillaise et L'Oosterschelde ( vus du Marité )

La Granvillaise rentre au port ( vue de la pointe du Roc )

La Granvillaise rentre au port ( vue du Marité )

Voir aussi en "Catégories" Le Marité - La Granvillaise
 

 

Voir les commentaires

LE MARITÉ épisode 2

10 Septembre 2017, 21:16pm

Publié par Gerard Laillier

De retour à Granville en Août 2017 pour le Festival des voiles de travail...nous décidons de refaire une sortie en mer à bord du Marité.

Nous embarquons à nouveau ce matin d'Août 2017 et quand les portes du port de Granville s'ouvrent à 9h,  Matthieu le capitaine commence les manœuvres pour la sortie.

Le capitaine nous indique que nous avons de la chance car il n'y a pas de vent !
Eh ! oui, quand le vent est trop fort on restreint la voilure et quand il est inexistant, il faut envoyer de la toile !

Ce qui veut dire que toutes les voiles seront hissées et que ceux qui veulent participer sont les bienvenus !
Nous serons les matelots d'un jour !

Les moussaillons sont au travail...

Au loin sur l'horizon... le Mont Saint-Michel

Changement de Capitaine...

Nous croisons le Lys Noir, voilier Français de 24m de longueur qui a son port d'attache à Granville.

Puis c'est  "La Granvillaise" réplique de Bisquine construite en 1990 à Granville.

Nous croisons aussi "L'Oosterschelde", goélette trois-mâts à hunier Néerlandaise qui se rend à Granville pour le Festival des voiles de travail.

Puis c'est "Le Croix du Sud" langoustier de Camaret qui arrive au port

Le voyage se termine et nous rentrons au port...

Dans le port, la Caravelle Nao Victoria bateau espagnol, réplique de la Caravelle qui a effectué le premier tour du monde avec l'expédition de Magellan.

L'Oosterschelde

Tous ces bateaux étaient réunis à l'occasion du Festival des voiles de travail avec séances de cinéma en plein air "Pirates des Caraïbes"

Le début d'une vocation...ou pas !

Oui, ça flotte !

Ensuite c'est le pilotage...

Un grand MERCI à tout l'équipage de ce superbe voilier !

 

Voir les commentaires

LE MARITÉ

8 Septembre 2017, 12:50pm

Publié par Gerard Laillier

Fleuron de la Normandie, région où il est né, le Marité est le dernier terre-neuvier en bois du patrimoine français.

Construit en 1921 et lancé en 1923 à Fécamp, c'est un trois-mâts goélette destiné à l'origine pour la pêche à la morue sur les bancs de Terre-Neuve.
Il fait sa première campagne de pêche à Terre-Neuve en 1924.
Après six belles campagnes, il est mis en vente en 1929.

Acheté par un Danois, il est dédié au cabotage entre les îles Féroé et le Danemark à partir de 1930.
Réquisitionné pendant la seconde guerre mondiale pour le transport des marchandises, caboteur jusqu'en 1973, le Marité est laissé à l'abandon avant d'être racheté en 1978 par deux Suédois qui consacrent 8 années de travaux afin qu'il retrouve ses 3 mâts.
Un GIP est constitué en 2004 pour en prendre possession, et il devient le plateau itinérant de l'émission Thalassa pendant près d'un an.

Son nom est le diminutif de la fille de l'Armateur et marraine du bateau : Marie-Thérèse Le Borgne.
Sa rénovation débute en janvier 2006 à Cherbourg jusqu'en 2009.
Il arrive début mai 2009 à Saint Vaast-la-Hougue où les travaux se poursuivent au chantier naval Bernard.

Le Marité rejoint Granville son port d'attache à la fin des travaux, le 11 Mai 2011.

Caractéristiques :
-Trois-mâts goélette
-longueur hors-tout : 45 mètres
-largeur : 8 mètres
-poids : 210 tonnes
-tirant d'eau : 3,60 mètres
-voilure : 15 voiles ( 650m2 )
-moteur : 450 cv
-6 membres d'équipage.

 

EMBARQUEMENT SUR LE MARITÉ

À quelques encablures de la pointe du Roc à Granville, l'équipage du Marité nous propose une découverte de la navigation à la voile qui va durer trois heures dans une ambiance conviviale et constructive.
 

Nous sortons du port de Granville

 

SUR LE PONT...

Nous croisons le "Charles-Marie"

Granville vue du Marité ( l'église Notre-Dame )

La plage du Plat gousset, le centre de thalassothérapie, l'église Saint Paul et le Casino.

La pointe du Roc, le phare et le sémaphore

Retour sur le pont...

Puis l'équipage nous explique que nous allons faire une "bitture"...
Le terme de marine " lovage en bitture " ( ranger un bout en forme de 8 pour éviter la formation de tours ) rappelle la démarche de l'homme ivre !

Puis c'est la rentrée au port...

Fin de la sortie de Juillet 2017

Voir les commentaires

LE RUT DU CHEVREUIL

31 Août 2017, 17:19pm

Publié par Gerard Laillier

C'est bien en plein été que le rut du chevreuil a lieu, en général de mi-juillet à mi-août.
A cette période, les mâles ont un comportement bien spécifique, ils frottent leurs bois contre les arbres, s'acharnent sur les branches basses et grattent la terre en déposant la sécrétion odorante de leurs glandes frontales.
Le brocard poursuit la chevrette de façon circulaire et forme ce que l'on appelle des "ronds de sorcières" jusqu'à ce que celle-ci consente à l'accouplement.

Voir aussi en "Pages" Album - Mammifères A - C

Le brocard s'acharne contre les branches tombées à terre

Entre deux poursuites, il faut bien se restaurer...

Séance de grattage...

En attente...

Nouvelle poursuite... en chassant l'intruse !

Voir aussi en "Pages" Album - Mammifères A  -  C

Voir les commentaires

CHEVRETTE EN VADROUILLE

11 Août 2017, 09:30am

Publié par Gerard Laillier

Ce matin de juillet, le jour n'est pas encore levé, je suis en affût sous mon filet de camouflage en lisière de forêt. La prairie face à moi est déserte, seul un geai donne l'alerte de ses cris perçants.
Puis, une chevrette fait son apparition à ma gauche et se dirige vers moi...

Elle s'approche...elle hume l'air

Elle ne me voit pas

Le bruit du déclencheur ne semble pas la perturber

Toujours plus près

Pas question de faire le moindre mouvement

Elle s'arrête un moment

Puis se nourrit d'herbe fraîche

Elle est maintenant très proche, je suis en mode " silencieux " ...image par image

Puis elle me salue à sa façon ! et poursuit son chemin.

 

Voir les commentaires

RETROUVAILLES

8 Août 2017, 08:53am

Publié par Gerard Laillier

Un matin de juillet, le faon sort de la forêt et semble perdu...

Environ 15 secondes plus tard, la biche sort à son tour et le rejoint...

Puis ce sont les retrouvailles, tendre moment...

 

Tout le monde est rassuré...

Quelques câlins...

Puis c'est la rentrée en forêt...

Il faut faire vite, le jour est déjà bien avancé !

Voir aussi en " PAGES "  Album - MAMMIFÈRES - A - C

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>